Commentaire Amazon – Les effluves d’une vie

Emilie

25 mai 2018

J’ai été happée par ce roman et cette histoire intense que j’ai dévoré. L’auteur nous fait voyager dans le temps et l’espace de la vie du personnage principal, que l’on découvre tantôt sous le nom de Lucie, tantôt Marie et j’en passe. L’émotion et les sensations sont fortes. C’est un condensé de féminité, de poésie et d’amour, teinté de souffrance et de peine. Habituellement peu touchée par les romans, je n’ai pas pu retenir mes larmes. Bravo à Lutécia Cendrelle. Je recommande vivement cette œuvre hors du commun.
Je suis étonnée de ne pas voir d’autres avis et j’espère que d’autres suivront rapidement mon commentaire.

———————————————-

Toucher le lecteur est ce qu’il y a de plus beau pour l’auteur. Quand on reçoit ce genre de commentaire, et bien on se dit « Mon roman n’est pas si nul ! » Si quelque chose passe, c’est que l’écrit a un sens. Rien n’est parfait, mais j’ai eu plusieurs commentaires de ce style lors des publications sur Atramenta ou Scribay, ailleurs. Par des auteurs/lecteurs qui ont vraiment lus le roman. Pas survolé.

Le pari est qu’un jour, une maison d’édition soit touchée^^

« Les effluves d’une vie » à la base n’étaient qu’un pari. Devenir auteur numéro 1 d’Atramenta  en popularité. Ce roman est né ainsi et puis les textes ont été revus, modifiés, complétés pour devenir un roman…

couverture effluves_définitive avec nom (2)

«Les effluves d’une vie » retrace la destinée d’une femme et de son sexe-orchidée offert au vent. Un voyage sous les embruns de ses souffrances, sa solitude, sa dérive sexuelle dans les tourbillons bleu-rose, sa rencontre avec l’amour et son naufrage dans les méandres d’une rivière sans fin.

Lorsque les ailes du bonheur caressent enfin sa peau, Lucie décide de créer un parfum sensuel mêlé de ses Cattleyas et d’autres fleurs des songes. Elle souhaite cette eau d’amour sur son corps pour déclarer sa passion au jeune Cédric, pêcheur de son cœur.

Sur la berge fragile de son existence, elle croisera un compositeur de désir.

Respirez les effluves de la vie de cette Femme-fleur, écoutez le temps et observez son sourire naître au pied d’un cèdre du Liban. »

 

Et puis un autre est né… « Les effluves d’elles »

pour compléter le premier, développer la vie d’un des personnages.

COUVERTURE LES EFFLUVE d'ELLES_scribay

— Février 2019, Californie —

     Des années ont passé.

      « Les effluves d’une vie » se sont évaporés. Éclatés, comme des bulles irisées sorties d’une clé de l’enfance.

     Les goélands crient sur les falaises normandes, et Cédric observe la mer. Tant de fois le sel s’est déposé sur celles qui l’ont accompagné ici.

     Dans ce deuxième roman, vous découvrirez un peu plus le jeune homme que Lucie a aimé. Un amour aux parfums de tristesse qui l’a transformée en braises.

     Sur les cendres d’elles, vous allez marcher. Un chemin sinuant dans le temps, dans les parfums d’avenir, dans les effluves d’antan. Avec, ou sans elle.

 

tous les deux sont ici :

https://luteciacendrelle.com/a-propos/

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s